Cloner tout les modules de l’OCA en une ligne

curl -s https://$GITHUB_AT:@api.github.com/orgs/OCA/repos\?per_page\=200 | jq ".[].git_url" | xargs -n 1 git clone

Publicités
Publié dans ERP Open Source, Git, OpenErp | Laisser un commentaire

Suite de mes aventures médicales

J’ai décidé de recommencer à écrire sur mes aventures médicales histoire d’essayer d’extérioriser

Donc je vais faire un petit résumé depuis mes aventures à Saint Julien en Genevois

Après mes histoires de coeur (physique) une nouvelle maladie bien sympathique c’est invité, une recto-colite-ulcéro-hémorragique, rien que le nom explique comment c’est une maladie rigolote, pour faire simple c’est une maladie qui provoque une inflammation du colon provoquant des symptômes dont je vous passerai les détails

Puis après quelques mois avec pas mal de semaines à l’hôpital une nouvelle maladie très sympathique est arrivée, une cholangite sclérosante primitive, encore un nom barbare pour une maladie beaucoup plus vicieuse et dangereuse
Celle ci provoque entre autre un rétrécissement du cholédoque qui est le canal qui part du foie jusqu’au duodénum, cela m’a provoqué une fois un ictère (Jaunisse) et deux cholangites, inflammation du cholédoque avec fièvre importante et hospitalisation.

Cette maladie sournoise ne provoque pas de symptômes hormis une fatigue intense et permanente, le souci principal et un risque accru de cholangiocarcinome (cancer du cholédoque), cancer du pancréas ou cancer du colon, sympa non ?

Depuis aujourd’hui mon coeur se rappelle à mon bon souvenir, j’ai eu un rdv avec le cardiologue aujourd’hui il m’a annoncé hypertension et trop d’extrasystole, pour les extrasystole ils réfléchissent à me faire subir une intervention pour bruler les parties du coeur qui déconnent

La suite au prochaines aventures

Publié dans Personnel | Laisser un commentaire

Docker changer le port mapping à un container existant

1) arrêter le container (docker stop [hash_of_the_container])
2) modifier les fichiers /var/lib/docker/containers/[hash_of_the_container]/hostconfig.json et /var/lib/docker/containers/[hash_of_the_container]/config.v2.json
3) redémarrer le service docker ( sudo service docker restart) pour vider les caches
4) démarrer le container (docker stqrt [hash_of_the_container])

Publié dans docker, Virtualisation

Deplacer docker

J’ai eu besoin de déplacer docker sur un de mes serveurs
Voici la méthode utilisé qui a fonctionné chez moi (source : https://forums.docker.com/t/how-do-i-change-the-docker-image-installation-directory/1169)

1 – arrêter docker
service docker stop
(penser à vérifier qu’il est vraiment arrêté ps -faux )

2 – Sauvegarder docker
tar -zcC /var/lib/docker > /mnt/data/var_lib_docker-backup-$(date +%s).tar.gz

3 – déplacer le dossier
mv /var/lib/docker /mnt/data/docker

4 – créer le lien symbolique
ln -s /mnt/data/docker /var/lib/docker

5- redémarrer docker
service docker stop

j’ai fait ça sur une debian sans soucis

Publié dans docker, Virtualisation

RubyMotion (en cours d’écriture)

Je note ici les choses que j’installe pour utiliser RubyMotion, pour l’instant je note en vrac, j’écrirais au propre lorsque j’aurais un truc qui fonctionne

pour installer cocoapods

sudo gem install cocoapods 
pod setup
sudo gem install motion-cocoapods

grace à ça il est possible d'utiliser les bibliotheques Cocoa

exemple si je veux utiliser xmlrpc (que j'ai trouvé sur le site 
cocoapods.org) je rajoute juste dans le rakefile du projet

require 'motion/project'
require 'motion-cocoapods'  

Motion::Project::App.setup do |app|
  # Use `rake config' to see complete project settings.
  app.pods do
    pod  'xmlrpc'
  end
  
  app.name = 'Open'
end

 

 

Publié dans RubyMotion | Laisser un commentaire

Mon dernier rendez vous à Saint Julien En Genevois

Je vais essayer de faire le récit de mes dernières aventures à l’hôpital de Saint Julien. Si un jour, j’ai le temps, je raconterai les épisodes précédents.

Avant de raconter, je tiens à dire que je ne donnerais aucun nom et que je pense que la lamentabilité de ces aventures est plus causée par le manque d’effectif et le matériel hors d’âge que par un manque de compétences.

Donc voilà,
J’avais des douleurs dans la poitrine et je vais donc voir mon médecin traitant.
Il me faire des analyses de sang afin de déterminer si je venais de faire un infarctus. En effet, c’est une analyse de sang pour doser les troponines : pour faire simple quand la valeur est haute : c’est qu’il y a eu infarctus, mais parce que rien n’est jamais simple, ce n’est pas parce qu’elle est basse qu’il n’y a pas eu infarctus.
Les analyses se révèlent bonnes donc à priori pas de soucis. Cependant ,le soir, mon médecin m’appelle et après discussion et suite aux symptômes, m’ordonne d’aller immédiatement aux urgences.

Comme je suis un garçon obéissant, et que je n’avait pas envie pe passer la nuit aux urgences je vais me coucher et j’attends le lendemain pour y aller (Anne Jeanne ne crie pas).
Le lendemain, le mercredi , nous arrivons, ma chérie et moi, aux urgences vers 8 h 30.
Personne dans la salle d’attente ! Oh Miracle…
On sonne et nous sommes reçu par le cerbère de la porte qui fait le trie entre les malades urgents et les autres.

Après avoir expliqué pourquoi je suis là et mon historique ( trois infarctus et une maladie auto-immune) la dame prend les mesures habituelles, tension, pouls, ECG, Saturation O2 et me dis que tout va bien, mais malgré ça ils me reçoivent aux urgences.

La gentille infirmière me fait mettre la jolie tenue du malade et me fait allonger sur un brancard dans une salle.
J’attends une heure, puis elle revient et me fait une prise de sang et une gazométrie (prélèvement de sang dans l’artère AÏE).
Puis elle me pose une perfusion. Suite à cela, un médecin vient me poser des questions (toujours les mêmes) et repart.
Puis on m’emmène faire une radio des poumons.
Une gentille dame (particulièrement désagréable) me fait la radio et me remets dans le couloir.
Quelque temps après, elle arrive et m’explique que suite à une panne de courant, la radio ne peut pas être développée tout de suite et je retourne donc dans le couloir des urgences.

Le médecin revient et m’explique que j’ai un petit épanchement au poumon, mais que ce n’est pas grave.

La gentille infirmière revient (je suis là, dans le couloir, depuis 2 heures) mesure ma saturation O2 : résultat : 94 %. Elle me dit qu’elle est trop basse et me met sous oxygène.
Le gentil médecin revient me dit que les analyses sont bonnes et que je vais aller en cardiologie il est environ 11 h 15, je me retrouve aussi sec dans le couloir.

Après avoir attendu un peu (4 h 30) , je pars en cardiologie, il est environ 15h30.
On m’installe dans une chambre (sans toilettes ni douche, si, si, ça existe encore) , puis on vient me chercher pour un écho cardio et un test d’effort.

Ma cardiologue ne reçoit donc me pose des questions, me fait une échographie cardiaque. Tout va bien, mais elle m’explique que les résultats de la gazométrie ne sont pas bons, je suis en hypoxie PO2 (j’ai juste compris que ce n’était pas bon) : pour faire (très) simple pas assez d’oxygène dans le sang.

Puis, nous faisons le test d’effort sous oxygène (en slip et en chaussons :=) ) , je ne m’en sors pas trop mal , 200 Watts (j’ai un record à 260), mais ma saturation O2 chute à 87% pendant l’effort alors qu’elle ne devrait pas bouger.

Après ces réjouissances, je retourne dans ma chambre et passe ma première (pour cette fois) nuit à l’hôpital.

Jeudi, on me fait une nouvelle prise de sang, puis on me fait un petit coup de bronchodilatateur.
Juste après le médecin de garde passe, m’ausculte et me dis qu’au niveau poumon ça semble bien (sous oxygène et 10 minutes après 20 minutes de bronchodilatateur heureusement !!!),
La saturation O2 au réveil (5 h30) à ) est à 94 % (sous oxygène) puis plus rien jusqu’au soir à part le bronchodilatateur le midi et le soir.

Vendredi, la saturation au réveil est 93% (toujours sous oxygène).
Le médecin arrive, il me demande comment je me sens. Je lui réponds: « moins bien qu’hier »
Il m’ausculte et m’explique que je vais mieux … …(vous m’avez écouté monsieur ???)
Un nouveau coup de bronchodilatateur et ils m’enlèvent l’oxygène.
L’infirmière trouve que je ne respire pas bien.
Je décide, à partir de ce moment là, de ne plus rien dire, pour sortir de là au plus vite.
A 10 h 00, on me dit que l’on va m’enlever la perfusion afin que je puisse me doucher.
A 13 h 30 ( 3h30 plus tard) l’infirmier me débranche la perfusion pour que je puisse me laver (mais me laisse la voie).
À 16 h 00, on m’explique que je ne sors pas parce qu’ils ne savent pas ce que j’ai ; puis plus rien.

Samedi, la saturation au réveil est de 91% (sous oxygène).
Elle continue donc à baisser et donc, très logiquement, on m’explique je vais sortir.
On me demande si je veux partir avant ou après avoir mangé , sérieux ???
Le médecin qui signe ma sortie, m’explique que mon coeur va bien, me demande si je me souviens de mon stage de rééducation cardiaque et m’explique que mes problèmes de respirations sont surement causés par mon système digestif ?????????
Je vais donc partir, mais avant un petit coup de bronchodilatateur (tellement je vais bien )

Je sors avec une enveloppe contenant compte rendu, analyses et ordonnance. J’ai du mal à respirer et des veines très visibles et très bleues (Hypoxie).

En rentrant à la maison, je regarde l’ordonnance pour voir quel bronchodilatateur ils m’ont prescrit : surprise AUCUN.

Sur ce, mon médecin traitant m’appelle pour prendre des nouvelles. Je lui explique ce qui précède et il me donne rendez-vous le mardi à 7 h 30 (le lundi est férié)

Dimanche , je me sens pas super bien et je suis incapable de faire le moindre effort sans m’étouffer, j’espère que mardi mon médecin va me faire faire des examens complémentaires des poumons.

To be continued …

Publié dans Personnel | 1 commentaire

Go et Odoo

Petit code juste pour le fin pour utiliser Odoo avec Go

Pour utliser ce code j’ai utilisé le client jsonrpc suivant
git@github.com:puper/go-jsonrpc.git


package main
 
import (
    "fmt"
    "github.com/puper/go-jsonrpc/jsonrpc"
)
func main() {
    params := map[string]interface{}{"service":"object","method":"execute","args":[]interface{}{"oev8",1,"admin","res.partner","search",[]interface{}{}}}
    conn  := jsonrpc.NewClient("http://127.0.0.1:8069/jsonrpc")
    var response   *jsonrpc.Response
    var erreur error
    response, erreur = conn.Call("call",params)
    if erreur == nil {
        fmt.Printf("Response %s",response)
    }
}


Publié dans Go, Language, OpenErp | 2 commentaires